• Maîtresse Amélia

    Bienvenue dans l'univers d'une passionnée BDSM.

    Ici, tu trouveras l'ensemble de mes accessoires, romans, sextoys et consignes de vie que je propose à tous les mâles en quête de soumission.

    De la chasteté au conditionnement psychologique en passant par laĺ domination féminine, mon site t'offrira tout ce dont tu as besoin pour plaire à ta Maîtresse.

    Je m'adapte à toutes les situations : que tu sois simple fétichiste, à la recherche d'un dressage intensif ou autre, tu es tombé au bon endroit.

    Les novices comme les soumis expérimentés sont acceptés sans distinction.

    Prépares-toi à découvrir mon univers et à rentrer dans mon école.

  • broken image

    Ma présentation

    Qui est Maîtresse Amélia, que propose-t-elle et comment candidater à son école ?

    broken image

    Ma mission

    Je serai ton professeur et ton guide vers la soumission masculine. De la domination physique à la domination cérébrale, je propose un dressage à la fois anonyme et absolu, en virtuel comme en réel.

    broken image

    Ton attitude

    Comment te comporter au quotidien avec Maîtresse Amélia ? Comment devenir son soumis voire même la rencontrer ? Découvre ici des règles simples à appliquer en toutes circonstances.

  • Création de jouets BDSM

    Je suis une créatrice de jouets BDSM et je conçois des objets personnalisables. Retrouvez sur ce site l'ensemble de mon catalogue pour un expérience toujours plus forte de soumission masculine.

  • E-books BDSM

    Découvrez les romans de Maîtresse Amélia sous forme d'e-books à télécharger.

  • À propos de Maîtresse Amélia

    Une enseignante et une guide

    Il y a peu d'adeptes du BDSM sur les sites, mais de nombreuses personnes fantasment ou recherchent des relations sexuelles sous prétexte de BDSM.

     

    Je suis une Maîtresse passionnée, une enseignante et un guide. J'aime faire évoluer le soumis dans sa soumission et le mener à un complet abandon, de préférence. J'établis des règles de vie quotidienne. Je suis très cérébrale et subtile. Et je tiens à préciser que je commence toujours par le virtuel avant le réel (bien sûr, je pratique le réel plus tard si je vois que le SOUMIS en question le mérite).

     

    Le réel vient avec la confiance et le temps. Comme je dis toujours, pas à pas, mais évidemment, l'objectif ultime pour moi est le réel. J'aime d'abord connaître le soumis ou l'esclave : il y a trop de sociopathes sur les sites, donc maintenant, je fais très attention. Le respect est la base d'une relation Maître/soumis. Pour moi, un soumis est un diamant brut qu'il faut façonner selon ses préférences, mais surtout de manière à ce qu'il développe pleinement sa pureté. De mon point de vue, la soumission n'est pas simplement un statut, et surtout pas pour remplacer son identité de genre (homme/femme). Au contraire, la soumission telle que je l'enseigne vise à renforcer le soumis face à la vie, face à ses émotions, et à le rendre plus fort dans ce domaine qui l'attire.

     

    Qu'est-ce qu'un soumis ? Pour moi, c'est une personne qui a besoin d'attention et de suivi pour assumer un choix de vie, des désirs qui peuvent être mal compris par la plupart des gens. Je lui propose un apprentissage, je crée un cocon autour de lui, mais je sais également le faire sortir de ce cocon, partager des moments simples mais remplis de joie partagée. Être soumis sans être humain, c'est s'enfermer dans un statut, sans peut-être le comprendre ni en retirer tout le plaisir.

     

    La gynarchie : au sens général, la gynarchie désigne tout système politique ou social dans lequel les Femmes détiennent le pouvoir. Au sens conjugal, qui m’intéresse ici, et selon MA conception, il s’agit d’une relation dans laquelle la Femme détient TOUS les pouvoirs et le mâle lui obéit en tous points. Pour qu’il y ait gynarchie, il faut donc que le mâle soit parvenu à une stade d’obéissance TOTALE ET PERMANENTE envers la Femme. Je développe, pour les lents de la cervelle :

     

    1. Pour qu’il y ait gynarchie, il donc qu’il y ait PERMANENCE. Une relation Maîtresse / soumis ou même Maîtresse / esclave limitée à des périodes limitées dans le temps, n’est PAS pour moi une véritable gynarchie, quelle que soit l’intensité de la soumission du mâle au cours de ces périodes.
    2. Il faut que la soumission soit TOTALE. Une relation dans laquelle le mâle conserve des zones de libertés (« jardins secrets », ou simplement des domaines dans lesquels l’autorité de la Femme n’est pas reconnue de manière absolue) n’est PAS à mon sens une véritable gynarchie. Ce genre de relation radicale et exceptionnellement intense ne se décrète pas, il est très rare d’y parvenir et cela ne survient évidemment jamais en un jour après trois messages et un coup de fil. Au contraire, c’est le genre de relation qui ne peut se bâtir et s’éprouver que pas à pas, sur une très longue durée. Par conséquent, les zozos qui me déclarent après trois jours qu’ils veulent vivre une relation gynarchique avec moi, sont aussi ridicules que les puceaux qui demandent une Femme en mariage avant le moindre préliminaire. Je n’envisagerais JAMAIS une relation gynarchique avec un mâle que je n’aurais pas d’abord totalement et longuement dressé ; dont je n’aurais pas méticuleusement éprouvé la docilité, la fidélité et la dévotion absolues sur une longue durée ; et, tout simplement, avec qui je n’aurais pas une complicité assez exceptionnelle et même AMOUREUSE pour vouloir en faire MON mâle domestique. Il va de soi également que je n’envisagerais jamais d’entretenir un grand nombre de relations gynarchiques en même temps. Une, deux, voire trois à la rigueur, si les qualités et la dévotion du candidat étaient assez exceptionnelles pour m’en convaincre.

    Par conséquent, les mâles qui prétendent à une relation gynarchique avec MOI ne sont non seulement pas dispensés de passer par toutes les étapes d’une éducation approfondie, mais au contraire, ils doivent s’y astreindre avec considérablement plus de rigueur, de persévérance, de générosité et de passion que le tout-venant des apprentis soumis. Et le fait qu’ils se déclarent gynarchistes ne les autorise pas plus à une éducation gratuite, qu’un élève de prépa sous prétexte qu’il se croirait déjà à Polytechnique. Sans quoi, ce ne sont que de pathétiques fantasmeurs, comme 95% de ceux qui osent me parler de gynarchie. 

  • Rejoins l'école de Maîtresse Amélia

    Tu souhaites vivre une expérience BDSM très forte tout en conservant ton anonymat ? Tu veux découvrir la soumission ou progresser dans ta quête de servitude ? Alors transmets-moi ton CV et ta lettre de motivation via le formulaire ci-dessous. Si tu ne reçois aucune réponse après quelques jours, consulte la FAQ en bas de cette page.

    broken image
  • Ta candidature

    Entre dans l'école de Maîtresse Amélia

  • broken image
  • FAQ

    Si ta candidature reste sans réponse, tu en trouveras peut-être la raison ici. Je t'invite à retenter ta chance un peu plus tard en ayant bien toutes mes exigences à l'esprit.

  • broken image